† Bienvenue dans le monde de Twilight Destiny †
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Doute venant du passé

Aller en bas 
AuteurMessage
Harima
Schiff pacifique
avatar

Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Doute venant du passé   Jeu 7 Déc - 14:14

Après quelques recherches infructueuses, Harima et ceux qui étaient avec lui purent enfin trouver la pièce de repos, et c'est après avoir dépoussiéré les lits que Misuzu pu enfin profiter pleinement de son sommeil. C'est d'ailleurs en la voyant dormir avec un air d'ange que le jeune homme se demandait si tout cela avait vraiment valu le coup... Si tous ces dangers encourus avaient servi à quelque chose. Ainsi, c'est pour cette raison que le Schiff fini par s'isoler dans une pièce plongée dans la pénombre, et où les minces rayons de soleil pénétrant dans la pièce s'estompaient bien vite dans les ténèbres... Il fallu d'ailleurs quelques minutes au jeune homme pour s'habituer à l'obscurité.
Mais, même quand ce fut le cas et qu'il discerner presque tout les détails de la pièce, Harima se contenta de s'asseoir sur l'une des chaises présentes, et de fixer le dossier posé sur le bureau... Avait-il peur de l'ouvrir? Lui même ne le savait pas, et tant bien même ce fut le cas, il savait qu'il aurait à l'ouvrir tôt ou tard.


*Allez... Après tout ce ne sont que des morceaux de papier!*

Sentant une poussée d'adrénaline, le jeune Schiff ouvrit rapidement le classeur et.. défaillit: Non, il n'avait pas mal vu, et non ce n'était pas un rêve. Mais alors, qu'est-ce que c'était? Sombrant dans l'incompréhension la plus totale, Harima tourna fébrilement les pages, les unes après les autres, en prenant soin de lire tout attentivement, ne serait-ce que pour ne laisser s'échapper le moindre détail.
Pourtant, il arriva un moment où plus il avançait dans sa lecture, plus il avait mal... Comme si des souvenirs douloureux refaisaient surfaces, et essayaient d'emporter son esprit dans la démence. Pourtant, l'envie de savoir était de plus en plus forte, et cela aidait Harima à supporter la douleur, même si sans s'en rendre compte, le jeune homme parlait maintenant à voix basse en réponse aux souvenirs...


"Pourquoi... Lui... Moi... Nous étions avec... mam..."

*BAM*

Sortant soudainement de sa transe, Harima eut une belle frayeur en entendant un vacarme venir de la pièce, mais bien vite la tension du jeune Schiff revint à la normal quand il se rendit compte que ce qui avait provoqué ce bruit n'était autre que le volet de la fenêtre qui s'était rabattu violemment à cause du vent. Et, tout en se levant et en allant le refermer, il continuait à parler à haute voix avec lui même...

"Je me demande ce qu'elles diraient si elles me voyaient..."

Hélas, Harima ne dû pas refermer assez vite la fenêtre, car une bise parvint à s'introduire dans la pièce et à faire virevolter les pages qui étaient sur le bureau. Pire encore, l'objet qui suscitait tant de doutes au sein du jeune homme était maintenant en train de s'envoler vers la porte.
S'en apercevant, Harima couru pour le rattraper: que ferait-il s'il le perdait? Non, ce n'était pas possible, il ne le voulait pas, pas maintenant qu'il avait enfin une piste tangible!
En effet, sur la photo vieillie par le temps, se tenait Harima, à l'âge de garçonnet, et suçant encore son pouce. Mais ce qui était troublant sur cette photographie, c'était surtout qu'il n'y avait pas un Harima.
...
Il y en avait deux. Identiques comme des jumeaux, qui se tenaient la main tout en souriant, dans les bras d'une jeune femme...

_________________
Où es-tu donc, bel été de ma jeunesse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Kuroi
Schiff douce et sensible
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Doute venant du passé   Jeu 7 Déc - 16:02

Enfin Misuzu pouvait dormir tranquillement, et elle avait l'air si calme, si sereine... Hana l'envia un moment, elle devait être la seule à avoir passé une soirée sans soucis...
Hana quant à elle recommençait à s'inquièter. Elle venait de voir Harima partir tout seul dans une autre pièce, et elle se demandait pourquoi il semblait si distant en ce moment. Est-ce qu'elle avait fait quelque chose de mal? Il n'avait pourtant pas eu l'air de se formaliser du fait qu'elle avait perdu la cape... Elle avait envie d'aller le retrouver mais elle hésitait... S'il avait voulu prendre un peu de recul... Avait-elle été jamais étouffante sans s'en rendre compte? Si c'était le cas elle ne ferait qu'aggraver la situation en allant voir Harima mais ... En même temps elle ne voulait pas imaginer que ça puisse être ça, et s'il y avait autre chose qui le tracassait elle voulait savoir quoi.
Aussi se leva-t-elle pour se diriger vers la pièce où était parti Harima et ...
*Flap*
Se ramasser une feuille en pleine figure...


"...?"

Elle prit le morceau de papier en main et jeta un coup d'oeil. Ses doigts se ressèrent sur la photo et elle releva de la photo des yeux écarquillés qui cherchèrent un court instant dans la pénombre avant de se poser sur Harima.

_________________
Seule? Oh de grâce, jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hyrulesjourney.net
Harima
Schiff pacifique
avatar

Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Doute venant du passé   Ven 8 Déc - 12:27

Pendant un instant, Harima fut ravi de voir que quelqu'un venait d'attraper la photo, mais hélas, il réalisa après quelques secondes que cette personne ne fut autre qu'Hana. Et même si le jeune homme eut l'intention d'empêcher cette dernière de regarder la photographie, le mal était fait car la jeune femme fixait Harima d'un air interloqué. Qu'aurait-il pu lui répondre? Le Schiff lui même ne pouvait pas expliquer le sens de tout ça: La découverte de ce dossier, la raison de sa venue dans cet immeuble, la destruction de leur maison, et maintenant cette photographie...
C'en était trop pour le jeune homme. Ce n'était pas vraiment comme s'il avait voulu à tout prix cacher des choses à celle qu'il aimait, mais il aurait tout simplement préféré ne pas avoir à l'embêter avec ses problèmes. Pourtant, les yeux que faisait cette dernière en disaient long sur son état d'esprit, et Harima se demandait ce qu'il devait faire. Pourtant, c'est après avoir prit une grande inspiration, et donc de bouffée de courage qu'il commença à parler.


"Ne me demande pas de t'expliquer, je n'y arriverais pas, c'est tout..."

C'est tout? Ainsi donc, le jeune homme ne pouvait que dire cette misérable phrase à celle dont il voulait partager sa vie entière? Tch, cela le dégoûtait de lui même, mais en même temps, que pouvait-il dire de plus? C'était la vérité... Il ne savait pas ce qui se passait avec lui, et pour cause:

"Ce n'est pas de l'amnésie, c'est juste que... Je ne me souviens pas de cette époque. On ne se souvient pas de nos souvenirs étant bébé n'est-ce pas? Là c'est un peu la même chose. La première chose dont je me souviens est la ville où j'ai rencontré Misu.."

S'arrêtant dans son propre discours, Harima commençait à regretter de ne pas avoir parlé un peu plus avec Hana auparavant, cela aurait rendu les choses moins difficiles. Il n'avait par ailleurs jamais voulu lui expliquer la raison de ce nom pour leur fille, de peur qu'Hana ne le prenne mal, même s'il doutait de cela...

"Je ne sais pas vraiment ce qui se passe en ce moment, mais je ne sais pas si tu fais bien de rester avec moi. Tu devrais peut-être... 'rentrer' avec notre fille."

Par 'rentrer', le jeune homme ne parlait pas de leur maison, mais de l'ancienne vie qu'Hana avait avant de le rencontrer. Car en fait, le Schiff commençait à se rendre compte que lorsqu'un problème grave se déclarait, sa bien aimée se retrouvait piégée. Pourtant la situation était différente ici: C'était Harima qui allait à l'encontre de son passé et donc des problèmes qui pourraient se révéler dangereux pour elle.

"... car je ne vais peut-être pas rester dans ce pays, je sais que c'est égoïste mais, je veux vraiment savoir ce que ça signifie... gomen.."

_________________
Où es-tu donc, bel été de ma jeunesse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Kuroi
Schiff douce et sensible
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Doute venant du passé   Ven 8 Déc - 17:14

En écoutant Harima parler, petit à petit, Hana se remettait du choc premier qu'elle avait eu en regardant la photo et elle commençait à analyser la situation. Ainsi donc il était sur les traces de son passé ou il venait de tomber dessus par hasard...? Elle-même n'arrivait que depuis peu à se rendre compte qu'on puisse attacher tant d'importance à ce qui, finalement, était révolu. C'était avec Harima qu'elle collectionnait des souvenirs qu'elle comptait garder longtemps. Mais ses autres souvenirs ne remontaient pas à très loin, non pas par manque de mémoire mais parce qu'elle n'y portait volontairement pas d'importance et qu'elle avait préféré un esprit libre de toute contrainte. Mais lui avait l'air d'y attacher de l'importance, il voulait savoir, et il avait l'air décidé à chercher. Et même si elle n'était pas attachée à ses propres souvenirs, la curiosité la poussait à s'interroger aussi sur ce qu'Harima avait bien pu être avant qu'elle le rencontre. Elle l'écouta jusqu'au bout puis lui sourit. Elle regarda à nouveau la photo.

"Alors c'est bien toi là-dessus... Tu étais un très joli petit garçon, et tu avais l'air d'avoir une gentille famille."

Elle s'approcha de lui pour lui tendre la photo en continuant de sourire. Mais avant même qu'il ne l'ait reprise elle changea d'idée et l'enlaça.

"Moi aussi je trouve ça amusant de savoir comment tu étais et ce que tu faisais avant, et je suis sûre que Misuzu sera ravie de voyager tu sais... Mais je t'en prie, ce dont tu te souviens raconte-le-moi."

_________________
Seule? Oh de grâce, jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hyrulesjourney.net
Harima
Schiff pacifique
avatar

Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Doute venant du passé   Sam 9 Déc - 11:47

Harima n'avait jamais parlé de ses souvenirs, et jamais il n'aurait pensé qu'il en viendrait à le faire. Or, plus Hana lui parlait, et plus il sentait que les barrières qui entouraient son coeur cédaient une à une. Et lorsque la jeune fille l'enlaça après lui avoir tendu la photo, il resta quelques secondes sans réaction, encore surprit par ce geste, mais fini par sourire d'un air légèrement résigné: Il n'y avait plus de doute, la jeune Schiff l'avait battu sur ce terrain et la douce chaleur qui émanait du contact de son corps frêle eut fini d'apaiser Harima. Après tout, sa femme avait le droit de savoir.
C'est ainsi que le jeune homme souleva Hana pour ensuite aller s'asseoir avec cette dernière sur les genoux, comme un parent le ferait avec son enfant. Dans un sens, c'était sûrement parce que le récit allait être assez long, mais le Schiff voulait toujours sentir cette chaleur qui arrivait à le calmer tout doucement...
Murmurant tout d'abord au point de s'approcher à même l'oreille de son aimée, Harima commença à parler, certes un peu gêné.


"Eh bien... Je n'ai pas de souvenirs de cette photo, le seul me restant en mémoire étant..."

~Récit imagé tel qu'Harima le décrit~

Un jeune garçon est dans le hall d'un manoir, ce dernier est illuminé de mille feux et même l'obscurité de la nuit se doit de reculer face à tant de luxe. Malheureusement, ces mêmes scintillements intimident l'enfant qui cherche en vain à se réfugier derrière le domestique qui le repousse tout doucement pour aller vaquer à ses occupations habituelles telles le ménage ou la lessive.
Et c'est maintenant qu'il est seul que le garçon commence à explorer autour de lui, cherchant à braver ce monde inconnu qui se profile à ses yeux. S'approchant lentement d'une armure, son reflet y est tout d'abord projeté, mais quelques secondes plus tard apparaît une autre image: Celle d'une fille aux cheveux blonds. Cette dernière s'était faufilée sans que le garçon ne le voit, jusqu'à arriver dans son dos. Et alors que ce dernier semble terrorisé, la fillette elle, est tout sourire, et s'empresse d'engager la conversation.


???: Hihihi... Bijour bijour! Dis dis dis, je ne t'ai jamais vu ici, comment tu t'appelle? Tu es le fils d'une domestique? Tu as quel âge? Tu viens d'où? Moi, je m'appelle Misuzu!
Enfant: H-... Harima...
Misuzu: Harima? C'est un joli nom... Et ton âge?
Enfant: Harima...
Misuzu: Harima, quel âge surprenant dis-moi!
Enfant: Harima...

De tout évidence, le petit ne savait même pas parler, et seul ce mot sortait de sa bouche sans qu'il ne comprenne pourquoi ou le sens de ce dernier apparemment. Pourtant, la fillette ne se découragea pas, et alla même jusqu’à lui donner un nom tout trouvé : Harima ! C’est sûrement grâce à cette persévérance que depuis ce jour, on les vit toujours ensemble. Allez savoir pourquoi... Pourtant les enfants dans le voisinage ne manquaient pas, mais ces deux là s'adoraient, c'est tout. Dès que l'un se levait, il allait voir l'autre et vice versa, pour enfin aller jouer autant qu'ils le désiraient, lorsque Misuzu n'avait pas d'école. C'est lorsqu’il était seul qu'Harima se posaient certaines questions, comme la raison de sa présence en ces lieux, mais il avait beau le demander, personne ne lui répondait, certains ne le sachant véritablement pas, et d'autres fuyant son regard. Pourtant, à chaque fois qu'il se sentait seul, Misuzu venait le réconforter, inlassablement, et maternellement...

Quelques semaines s'étaient écoulés, et les deux garnements s'étaient fait de nouvelles amies: Minagi et Michiru. L'une était turbulente et excessivement protectrice avec sa soeur, tandis que l'autre ne cherchait qu'à rester avec Harima et Misuzu pour pouvoir s'amuser autant qu'elle le voulait, chose rare due à son éducation.

Michiru: Harimi-nii-chan! Minagi! Arrêtez! Sinon ça va encore mal finir!
Harima: Mais c'est elle qui m'a volé cette pomme, si elle en veut une, qu'elle grimpe elle même à l'arbre!
Minagi: Ooooh mais tu pourrais m'en céder un bout, tu aurais bien fait ça pour Misuzu, je suis sûr!
Harima: Ce n'est pas pareil avec elle, elle... Moi je...!
Misuzu: Hihihi... C'est vrai, Harima-chan est mon chevalier, n'est-ce pas?
Harima: ....

Hélas, ce moment d'inattention fut fatal au garçonnet qui se prit un coup de poing en plein dans les dents, depuis le début de la bagarre. D'ailleurs, aucun des deux n'aimait perdre, et ils auraient très bien pu continuer comme cela si Misuzu n’avait pas demandé pas à Harima d'arrêter avec un sourire qui prenait toujours le garçon au piège. De toute façon, Minagi aurait gagné par la force, il le savait, alors autant rire avec son amie n'est-ce pas?
Généralement, ces quatre là ne cherchaient pas à faire de bêtises, mais ces dernières les suivaient comme leur ombre, où qu'ils aillent, et pourtant, malgré les multiples punitions ou sermons qu'ils avaient beau recevoir, ces enfants ne désiraient qu'une chose: Continuer à s'amuser comme cela pendant toute leur vie.



~Harima s'arrête dans son discours, afin de marquer une pause et de laisser à Hana le temps de suivre~

"A partir de là, il y a un nouveau blanc... Si tu préfère, je ne me souviens pas de ce qui s'est passé avant cette époque, mais il y a comme des 'trous' aussi à partir de ce moment."

Pourtant, Harima ne continua pas vraiment son récit, comme s'il était gêné. En effet, ayant décidé de parler de la majorité des évènements, la présence de Misuzu avait été inévitable, et le jeune homme n'osait même plus regarder sa femme, pour commencer même à rougir comme une tomate trop mûre! Mais après tout, ce n'était pas vraiment l'heure à ce genre de chose, il lui fallait continuer, et parler de 'ça'..


~Retour au village de l'enfance d'Harima~

Quelques semaines s'étaient écoulées depuis son arrivée, et Harima coulait maintenant des jours heureux, même s'il lui était défendu de sortir de l'enceinte du village qui était comme une prison pour lui. Pourtant, même la plus dure des prisons était acceptable pour lui si une certaine personne y était présente, c'est tout du moins ainsi que l'enfant voyait les choses.
Mais alors... Qu'était-ce donc que cette vision de désolation? En effet, l'un des souvenirs les plus traumatisant d'Harima était une image de lui, recouvert de sang et voyant une jeune fille terrorisée, cherchant une sortie imaginaire dans le mur pour s'échapper, en vain.. Essoufflé, le jeune homme avait surtout mal, mal au fond de lui même, car il voyait l'être le plus cher à son coeur le rejeter, et même le détester: Misuzu. Les larmes coulant abondamment sur les joues de cette dernière, elle se laissa glisser du mur contre le sol, en regardant Harima d'un air désespéré, comme si elle croyait qu'un miracle interviendrait au dernier moment, et en lui parlant d'une voix tremblotante.


Misuzu: "Pour-Pourquoi as-tu fait ça? Il... Nous n'avions rien fait de mal...
Harima, dont les paroles ont été peu à peu effacées de sa mémoire au cours du temps: C'est vous... douleur... soulagement... vivre...

Relevant la dague ayant servie au crime, Harima ne veut pas en entendre d'avantage, et se fiche même totalement des corps des deux autres fillettes présentes dans la pièce. Bien que les murs soient tapissés de sang, le garçon se sent parfaitement à l'aise, partagé entre la peine, la folie, et l'euphorie...

Malheureusement, un nouveau blanc vient remplir cet espace vide de sa mémoire, et bien que le jeune homme ait du mal à continuer, il aborde enfin le souvenir de son départ, ou plutôt, du commencement de sa vie de vagabond. En effet, la dernière image qu'il garde de cette époque est celle de ce village où Misuzu, Minagi et Michiru le regardent l'air désolé. Apparemment, toutes trois vont bien, et c'est au contraire le petit garçon qui est couvert de bandages, ainsi que de pansements. Tous ne disent mot, et chacun essaient d'exprimer ce qu'ils ont sur le coeur, ce qui est hélas impossible. Harima est lui rongé par le remords, car même si ses trois amies ont cherché à le réconforter ou le rassurer par rapport à ce qu'il avait fait, sa décision était prise: Il essaierait de ne jamais revenir ici.
C'est pourquoi, après avoir fait un dernier sourire rassurant quant à son état d'esprit, l'enfant se retourna brusquement et se mit à courir, vite, de plus en plus vite, afin de mettre le plus de distance entre lui et celles qu'il aimait tant... C'est d'ailleurs pour cette raison qu'à chaque pas qu'il faisait, une larme de plus perlait sur son visage. Qu’avait-il donc fait pour mériter tant de malheurs ?


~La salle obscure, où les deux jeunes gens sont maintenant présents~

Harima est là, silencieux et essayant de se masser légèrement la gorge qui venait d'être fortement éprouvée par ce récit tout de même assez long. Essayant de regarder ailleurs pour continuer à fuir le regard -et donc un possible jugement- d'Hana, le jeune homme se rend soudain compte que la nuit commençait à tomber, et que ses souvenirs avaient prit une bonne partie de l'après-midi. Pourtant, la voix toujours enrouée et cassée, Harima osa recommencer à parler:

"Et voilà... C'est à peu près tout. Je ne me souviens plus vraiment de ce qui s'est passé avant de les connaître, mais lorsque j'étais avec Misuzu, Minagi et Michiru, certaines bribes manquent, comme si j'avais voulu les oublier... Misuzu en larmes avec nos deux amies inconscientes, et moi baignant dans un sang inconnu... Puis le jour de mon départ, alors qu’elles m’ont apparemment pardonné un évènement... Mais tout le problème est que j'ignore lequel."

En fait, au fur et à mesure qu'Harima avait avancé dans son récit, une idée avait germé dans son esprit, et c'est pourquoi il continua sur sa lancée, comme s'il pouvait tout dire à celle qu'il aimait, l’air hésitant tout de même.

"Ca s'est passé il y a quelques années déjà... Je ne sais pas ce qu'elles sont devenues exactement, mais je sais que si je retourne dans ce village je les reverrai sûrement, et je pourrais peut-être leur demander ce qui s'est passé, et même avant mon arrivée..."

_________________
Où es-tu donc, bel été de ma jeunesse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Kuroi
Schiff douce et sensible
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Doute venant du passé   Sam 9 Déc - 21:47

Hana écoutait calmement, et contrairement à ce qu'Harima craignait elle ne jugeait pas. Elle recevait simplement les informations qu'elle acceptait comme elles venaient, comme des vérités indiscutables. Ecoutant la manière d'une enfant curieuse à qui l'on raconte une histoire, elle eut même du mal à avoir bien conscience qu'il s'agissait d'une histoire réelle et non d'un récit fictif, puisque de toute façon pour elle le passé ne modifiait en rien celui qu'elle connaissait maintenant. Elle resta donc silencieuse jusqu'à ce que le récit soit terminé de peur d'interrompre Harima. Elle ne parla qu'une fois que celui-ci eu terminé, avec un air un peu rêveur.

"Alors Misuzu..."

Elle ne termina pas, restant un instant les yeux plongés dans le vague. Après quoi elle posa sa main sur la joue d'Harima et appuya sa tête contre la sienne.

"Tu sais, je serais heureuse de rencontrer celle à qui je dois le nom de notre fille, ainsi que d'autres personnes qui ont tant compté pour toi. Elles-mêmes devraient être contentes que tu ne les aies pas oubliées non?"

_________________
Seule? Oh de grâce, jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hyrulesjourney.net
Harima
Schiff pacifique
avatar

Nombre de messages : 989
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Doute venant du passé   Dim 10 Déc - 13:07

Ca y est, le 'Doute venant du passé' venait de disparaître de l'âme d'Harima. En effet, même s'il venait de passer quelques heures à broyer du noir à propos de ce dossier, le fait de parler de lui même lui avait fait beaucoup de bien. Mieux encore, l'approbation d'Hana quant à son retour dans son village d'enfance, venait de l'aider à prendre sa décision. C'est pourquoi, il se releva avec Hana dans les bras, avant de reposer cette dernière pour avoir la liberté de ses mouvements.
Ceci fait, le jeune homme alla jusqu'à la table afin de rouvrir le dossier... Il ne savait pas pourquoi, mais il ferait mieux de l'emmener avec lui, car tout était lié d'après lui. C'était un simple pressentiment, mais ces derniers temps, les pressentiments se faisaient judicieux. Et c'est tout en se retournant vers sa femme qu'Harima prit la parole d'un air qui trahissait le sentiment d'allégresse qui l'habitait.


"Oui tu as raison je crois... Héhé, c'est vrai que ça me ferait bizarre de les revoir, je n'ai d'elles que des images d'enfants."

Restant à nouveau dans les nuages pendant quelques secondes en se remémorant ses amies, non, ses seules amies d'enfance, Harima revint bien vite à la réalité et continua de parler.


"En tout cas... Ma chérie, nous devons aller en Islande, dans un village située près de la côte. Malheureusement je n'ai plus assez d'argent avec moi alors je vais aller en chercher dans notre maison, après avoir prévenu Pablo."

C'est en parlant de ce dernier qu'Harima, commença à se diriger vers la porte de la pièce. En effet, le jeune homme supposait que son ami était resté avec les deux Chevaliers pour diverses raisons. Mais il lui fallait l'avertir de ses intentions, quant à son voyage en Islande, sinon Pablo chercherait toujours à l'emoêcher de continuer, par amitié. Pourtant, alors qu'il avait déjà ouvert la porte, le jeune homme s'arrêta et se retourna.
Regardant sa femme d'un air plus qu'amoureux, Harima s'avança vers elle et lui déposa un baiser sur les lèvres... Depuis combien de temps ne l'avait-il pas embrassé? Toujours est-il qu'il lui fit un sourire et aborda un autre sujet.


"En plus, je vais chercher ta cape noire, comme ça, tu pourras marcher dans le soleil comme avant."

La cape noire... Harima venait en effet de se souvenir que, submergé par ses doutes et pensées noires, il n'avait pas du tout fait attention à sa propre femme. Et alors que celle-ci avait été sur le point de pleurer pour la cape qu'il lui avait offerte, le Schiff n'avait rien fait. Décidemment, il comptait bien se faire pardonner!

_________________
Où es-tu donc, bel été de ma jeunesse?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hana Kuroi
Schiff douce et sensible
avatar

Nombre de messages : 229
Age : 28
Date d'inscription : 06/03/2006

MessageSujet: Re: Doute venant du passé   Mar 12 Déc - 16:34

Hana avait écouté en silence les dernières informations indiquées par Harima. L'islande, elle se rendit compte qu'elle ignorait où cela se situait. Mais de toute façon que ç'ait été l'autre bout du monde ou le pays voisin lui importait peu, son tendre époux serait là pour la guider et c'était tout ce qui comptait. D'ailleurs il se dirigeait maintenant vers la porte, l'envie de lui demander de s'arrêter vint un moment à l'esprit d'Hana, elle aurait voulu... Mais avant même qu'elle se décide à agir il s'était arrêté et revenait vers elle pour l'embrasser. Elle n'avait donc même pas besoin de lui demander, elle sentit l'euphorie monter en elle, et à la fin du baiser elle attrapa de ses deux mains une de celles d'Harima, qu'elle balança d'un air rêveur. Depuis le temps, un baiser pouvait encore lui faire un tel effet... Ce fut son mari qui la ramena à elle en parlant.

"En plus, je vais chercher ta cape noire, comme ça, tu pourras marcher dans le soleil comme avant."

Elle releva vers lui un regard emprunt d'étonnement qui se changea en reconnaissance juste avant qu'elle ne lui saute au cou. Elle était maintenant dans un état d'euphorie totale.

"Merci... Oh je t'aime..."

Elle l'avait déjà dit bien sûr, mais il lui semblait que ce n'était jamais assez, et même que les mots n'étaient pas assez forts, malheureusement elle n'en connaissait pas d'autres... Elle glissa sa tête dans le cou d'Harima.

_________________
Seule? Oh de grâce, jamais...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hyrulesjourney.net
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Doute venant du passé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Doute venant du passé
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [ Passé ]La bataille du Mont Gundabad
» Le reflet du passé [Terminé]
» Pour l'histoire , que s'est-il passé en 1994 entre le Dr Theodore et Lavalas
» Quelques interventions de Nickie dans un passé ...recent.
» Il est de retour ... Mais que s'est il passé depuis 3ans

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Twilight Destiny :: Angleterre :: Manchester-
Sauter vers: